Les blattes

Lutter contre les blattes

Les blattes constituent l'ordre des blattoptères (Blattaria) qui constituent le "super-ordre" des Dictyoptères. On l'appelle aussi cafard ou cancrelat en Europe.  En France, les espèces qui ont été introduites sont la blatte germanique, la blatte orientale et la blatte américaine.

Morphologie :

Les blattes sont généralement des insectes assez grands, la taille peut varier de 1 à 5 cm, mais les plus grosses espèces, comme la blatte d'Australie ou de Madagascar peuvent atteindre 9 cm de long.

Leur forme ovale et leur corps plat leur permettent de s'introduire dans des fentes exigües. Ces insectes ont d'ordinaire deux paires d'ailes. Chez la blatte germanique, les deux sexes possèdent des ailes, par contre la blatte orientale n'en possède pas. La blatte américaine possède, elle, des ailes antérieures coriaces.
Leur coloration peut aller de jaunâtre à noir, la tête porte de longues et fines antennes.

La blatte orientale

La blatte orientale est une espèce qui infeste les maisons. Elle a très mauvaise réputation du fait qu'elle détériore tout ce qu'elle trouve par ses excréments et sa salive nauséabonde. Il n'est pas prouvé qu'elle peut transmettre des maladies à l'homme. Ce cafard ne sort pratiquement jamais en plein air, préférant l'obscurité et les endroits chauds.

La blatte germanique

La blatte germanique est une autre espèce très commune qui colonise les habitations et les entrepôts. Malheureusement pour nous, la femelle peut pondre des milliers d'oeufs au cours de son existence.
Les adultes, aussi bien que les jeunes sont des charognards.
Cette blatte affectionne les endroits chauds et humides où la nourriture est laissée en évidence. L'espèce est omnivore donc tous les détritus et restes de nourriture lui conviennent.

La blatte américaine

Originaire d'Afrique, on la rencontre aujourd'hui partout dans le monde. Elle mesure de 28 à 45 mm et manifeste un début de comportement social notamment lorsqu'elle est dérangée, elle avertit ses congénères par la sécrétion de produits odorants. Il est très probable de trouver la blatte américaine à l'intérieur et autour des restaurants,boulangeries, épiceries...Elle a une préférence pour les endroits chauds et humides et cherche des sources de nourriture et d'eau.

Alimentation : 

Toutes denrées, en particulier les substances sucrées et les féculents les intéressent. Elles laissent une odeur désagréable sur les aliments qu'elles souillent. Elles aiment le sang frais ou desséché, les excréments, les crachats. Les blattes sont susceptibles de se nourrir aux dépens de tissus, de papiers ou de cadavres de leurs congénères. Les blattes peuvent donc trouver de la nourriture dans les immeubles d'habitation, et dans les locaux où sont stockées et manipulées des denrées. Les larves sont aussi voraces que les adultes.

Reproduction :

La femelle pond jusqu'à 8 poches contenant chacune jusqu'à 40 oeufs. Les oeufs sont incubés entre 20 et 28 jours. La femelle pond alors de 1 à 4 oothèques (ou coques), pouvant contenir jusqu'à 35 nymphes. Les larves deviennent adultes en une centaine de jours.

Vie :

Dans les appartements, les blattes recherchent les coins obscurs, chauds et humides. Elles aiment l'obscurité, elles se cachent donc le jour et sortent le soir pour se nourrir. Dans les habitations, des groupes se rassemblent pour former de grandes communautés de plusieurs centaines ou même de milliers d'individus. Cependant, chaque individu est autonome, le concept de hiérarchie est inexistant.

Agents pathogènes retrouvés chez les blattes :

Virus : hépatite, poliomyélite, bactéries, champignons
Dans la mesure où elles se nourrissent aussi bien de denrées alimentaires que de matières en putréfaction, elles peuvent réprésenter un danger. Les germes pathogènes peuvent être transportés par ces insectes ou rejetés dans leurs excréments.

La lutte contre les cafards :

Les blattes ont une très forte capacité d'adaptation, et s'accoutument de génération en génération aux différents poisons proposés par l'homme pour ses repas. Les insecticides sont nocifs pour l'environnement ainsi que pour l'homme et viennent rarement à bout des intrus. En effet, chassez les indésirables et ils iront se réfugier chez votre voisin. Aucun doute que les verrez revenir d'ici peu. Il est donc impératif de traiter le problème dans sa globalité et à l'échelle d'un immeuble entier.

  • Dans un premier temps, nous éliminons la ou les causes de l'infestation, c'est à dire nous réduisons au minimum les sources de nourriture, d'eau et d'abris nécessaires à leur survie. Les locataires d'un immeuble doivent collaborer au programme de contrôle pour assurer son succès.
  • Puis traitement par gel ou pulvérisation d'un insecticide biocide rémanent en fonction du degré d'infestation et du local à traiter. Pour l'application de gel, de très petites quantités sont suffisantes dès lors qu'elles sont déposées dans des recoins stratégiques, le long des murs, dans les cages d'ascenseur, chaufferies, faux-plafonds mais aussi dans les placards de cuisines, salles d'eaux, sous-eviers, poubelles, vides-ordures, à l'arrière des radiateurs...
  • Nous garantissons le résultat dans le traitement contre les blattes, elles disparaissent entièrement en quelques jours et le produit utilisé est non toxique  et donc sans danger pour les personnes et les animaux domestiques.