Comment se débarrasser des mites

Les mites sont des insectes de l'ordre des lépidoptères (papillons) et du sous-ordre des hétérocères. Ce terme regroupe différentes populations ayant en commun leur caractère nuisible pour l'activité humaine :

  • les teignes : mites des vêtements,
  • les pyrales : mites alimentaires qui inclut la pyrale de la farine.
 

La mite des vêtements

La teigne commune des vêtements, ou mite des vêtements est une espèce de petit papillon de taille variable (environ 7 à 10 mm).
La mite des vêtements appartient aux insectes kératophages, une protéine présente dans les poils, plumes et cuticules de nombreux animaux.

Cycle de vie et propagation des infestations :

Les oeufs sont blanchâtres, ovoïdes et mesurent moins de 1 mm. Une femelle en pond plusieurs centaines au cours de sa vie, dans des emplacements leur donnant les meilleures chances de survie. Après l'éclosion, la larve se met immédiatement en quête de nourriture. Elle se transformera en papillon en moins de deux mois si les conditions sont bonnes (28°C) mais peut hiberner ou entrer en léthargie durant un certain temps quand ces conditions sont moins bonnes.
De deux mois à deux ans après la ponte, la chenille prépare sa transformation en papillon en tissant un cocon où elle se nymphosera. La larve passe un à deux mois dans son cocon puis en émerge à l'état adulte, à la recherche d'un partenaire sexuel pour produire une nouvelle génération.

Alimentation et digestion :

Les adultes ne semblent pas se nourrir beaucoup mais consacrer leur temps à la recherche d'un partenaire sexuel ou de lieux appropriés de ponte. Ils meurent après s'être reproduits.
Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, les adultes qui sont trouvés sur les tissus ne sont pas en train de les manger, mais d'y pondre ou chercher un lieu de ponte. Seules les larves sont responsables des dégâts observés sur les tissus.

Importance économique et sociale des dommages :

Dans l'environnement humain (habitations, magasins, entrepôts de tissus, musées...), cette mite peut causer d'importants et irréversibles dégâts sur les tapis, les textiles constitués de fibre d'origine animale comme la laine ou la soie, textiles anciens, fourrures, objets en plumes, collections d'insectes ou animaux naturalisés, avec dans ce cas d'éventuelles pertes de matériel irremplaçable d'une importance esthétique, historique et scientifique.
Elles sont pour ces raisons considérées comme nuisibles. Bien qu'appréciant les lieux plus humides, ayant de très faibles besoins en eau, elles peuvent se développer plus lentement dans des lieux très secs.

La mite alimentaire

Plodia interpunctella est plus connu sous le nom de mite alimentaire ou pyrale des fruits secs.
L'envergure de ce papillon est d'environ 20 mm. Les ailes avant sont jaunes à la base et cuivrées au bout. La femelle pond environ 200 oeufs; les chenilles peuvent atteindre 16 mm. 2 à 3 générations par an.

Les chenilles dévorent les germes dans les graines qui se collent ensuite entre elles à cause des filaments et des excréments. Les larves font des trous aussi dans les fruits secs, les noix, les pâtisseries, les stocks de plantes médicinales, les épices...
A la fin de la phase de croissance, les chenilles produisent beaucoup de filaments : "phase de migration" avant le passage à la forme de chrysalide. Les chenilles peuvent parcourir des distances considérables, jusqu'à 400m. Pour cette raison, on peut souvent trouver les cocons des mites alimentaires à plusieurs mètres des endroits ravagés, dans des fentes et autres cachettes.

Généralités :

Les mites qui s'attaquent à des réserves alimentaires entrent sans peine dans les appartements et les bâtiments par tous les moyens de transport ou emballages imaginables. Les emballages minces ne sont pas un obstacle : les petites larves font des trous à peine visibles et se transforment en chrysalides dans l'emballage ou migrent vers une cachette. Les filetages des couvercles vissés n'arrêtent pas les minuscules larves qui viennent d'éclore et on peut découvrir des chrysalides dans un récipient fermé.

Moyens de lutte contre ces deux nuisibles :

  •  Mesures physiques
  • - pièges à mites : moyen de détecter le début d'une invasion et aide à contrôler une infestation en cours.
  • - modification chimique d'atmosphère.
  • - lavage des vêtements au-dessus de 49°C ou nettoyage à sec.
  •  Mesures chimiques :
  • - biocide à base de perméthrine qui dispose d'un très grand spectre d'activité et un très fort effet débusquant. Utilisé en industrie alimentaire, métiers de bouche et habitations collectives.
  •  Moyens alternatifs ou biologiques.