Demoustication

Lutter contre les moustiquesdémoustification

Description de l'espèce :

Le moustique-tigre Aedes albopictus est un insecte de la famille des Culicidae, originaire d'Asie du sud-est. C'est l'une des dix espèces les plus invasives au monde, étant actuellement présente dans 80 pays sur les cinq continents.
Le moustique-tigre se caractérise par la présence d'une ligne longitudinale blanche en position centrale sur son thorax noir, visible à l'oeil nu. Il doit son nom à ses rayures qu'il porte sur les pattes.

Cycle biologique :

Ce moustique se développe majoritairement en zone urbaine. La femelle pond dans les eaux stagnantes et principalement dans les gîtes anthropiques, c'est à dire, crées par l'homme notamment dans les vases, soucoupes de pots de fleurs, gouttières mal vidées, vieux pneus mais aussi dans les flaques d'eau après les fortes pluies. Avec des températures comprises entre 25 et 30°C, les femelles pondent en moyenne 74 oeufs tous les 3-4 jours.
La moitié des femelles vivent 29 jours à 29°C et 32 jours à 30°C.

Comportement :

C'est une espèce agressive qui pique de jour avec un pic d'agressivité au lever du jour et un autre au crépuscule. C'est la femelle, une fois fécondée qui pique les mammifères ou les oiseaux pour absorber du sang dans lequel elle trouvera les protéines nécessaires à sa progéniture. Ce n'est pas directement le sang bu sur la précédente victime qui infecte la suivante, mais la salive que le moustique-tigre injecte dans sa victime pour fluidifier le sang.

Expansion :

Depuis 2004, il a réussi à s'établir durablement sur la côte des Alpes Maritimes, puis de 2006 à 2012, il a colonisé la Corse, les Alpes Maritimes, le Var, les Bouches du Rhône, le Gard, l'Hérault. Il a aussi été détecté en Ardèche, dans l'Aude, les Pyrénées-Orientales, dans le Lot et Garonne et continue de progresser vers le Nord.

Vecteur de maladies : le chikungunya

Seules les femelles sont porteuses du chikungunya car les mâles ne piquent pas. Les moustiquent se contaminent en absorbant le sang d'un humain malade. Le virus se multiplie alors dans les cellules de l'insecte et finit par atteindre les glandes salivaires après une incubation de 2 à 6 jours. L'insecte peut alors contaminer d'autres personnes.
Des tests contrôlés réalisés à la Réunion ont par ailleurs permis de démontrer que si cet insecte est capable de se nourrir sur de nombreuses espèces (caméléon, poule, rat, chien, chèvre...), l'homme est choisi dans 70 à 90% des cas dès lors que l'insecte a le choix.
En juillet 2007, le moustique-tigre a été reconnu responsable de la transmission du chikungunya en Italie, ce qui est le premier cas de transmission en Europe. Pendant l'été 2010, des cas autochtones de dengue et de chikungunya ont été signalés dans les Alpes Maritimes et le Var.

Lutte :

  • dans un premier temps, nous supprimons tous les gîtes larvaires à l'intérieur et à l'extérieur des bâtiments,
  • traitement biologique de points d'eaux tels que fontaines, bassins...
  • atomisation d'un insecticide conforme aux normes biocides donc inoffensif pour l'environnement, les personnes et les animaux domestiques, les zones traitées constituent de véritables abris pour ces insectes du vent et du soleil.
  • ce traitement élimine les moustiques adultes et son action rémanente puissante empêche ces derniers de revenir sur les zones traitées.
  • nous disposons d'un large panel d'appareils anti-moustiques, très efficaces car imitant la sueur et molécules chimiques qui émanent du corps humain. Nous vous proposons des pièges pour les terrasses, d'autres qui couvrent l'intégralité de votre jardin et des systèmes plus sophistiqués à installer aux abords des piscines. Résultat garanti.
Biobelt

BiobeltBiobelt